De pittoresques villages nivernais- Etape 6

Cravant, village au charme médiéval

De passage à Cravant, nous nous retrouvons sur la très pittoresque place du village. Au centre, la fontaine, aux formes joliment arrondies, nous offre une petite pause rafraîchissante bien appréciable, par une journée encore très caniculaire. Une maison à pans de bois nous plonge dans le passé médiéval des lieux. En poursuivant notre visite, nous découvrons d’autres bâtiments du passé, magnifiquement rénovés : le donjon, le beffroi ainsi que les anciens remparts de la cité.

Prégilbert et l’écluse des dames

Une bonne surprise nous attend à Prégilbert, petit village situé, lui aussi, le long du canal. Une ancienne maison éclusière s’est transformée en bistrot bourguignon ! Quelle excellente initiative ! Nous y faisons bien sûr halte, tout comme de nombreux cyclotouristes. C’est l’occasion d’engager la conversation et d’échanger des adresses sympas ou des infos sur le parcours. En sirotant notre café, nous discutons avec un couple de Hollandais en partance pour Autun. A côté de nous, un singulier équipage s’apprête à lever le camp : monsieur, à l’arrière, pédale, assis sur son siège, tandis que madame pédale allongée à l’avant.

Mailly le Château, village au superbe panorama

En approchant de Mailly le Château, nous n’avons qu’une idée en tête : grimper sur ce promontoire rocheux qui surplombe la vallée de l’Yonne. La montée est éprouvante mais en vaut la peine !!! La terrasse ombragée qui nous accueille offre une vue magnifique sur le bourg du bas, les méandres de l’Yonne, le canal du Nivernais, et le Morvan au loin ! Et puis nous y rencontrons Nadège, une jeune fille, passionnée de musique reggae et surtout très vigilante à la propreté de son village. Nous la trouvons affairée à ramasser des déchets, laissés par quelques touristes négligents. Tout en discutant, nous lui proposons une tasse de thé qu’elle accepte volontiers : une bien sympathique rencontre !

Nous ne voulons pas quitter les lieux sans avoir photographié la fameuse Fontaine du loup qui pleure dans la partie basse du village. Le loup qui pleure, au sommet de la fontaine, symbolise des faits divers tragiques qui ensanglantèrent le village et les environs, au cours des années 1734-1737. Une trentaine de personnes, surtout des enfants, furent alors dévorées.

La Fontaine du loup qui pleure

Merry sur Yonne et les Rochers du Saussois

Alors que nous pédalons en direction de Merry sur Yonne, nous longeons de hautes falaises aux parois calcaires, les Rochers du Saussois. Par une petite route, nous en atteignons le sommet et flânons sur ces impressionnants aplombs rocheux. De là-haut, la vue est vraiment splendide sur l’Yonne, le Canal du Nivernais et les petits villages environnants !

Les éclusières d’un été

Prêts à franchir  une écluse, nous préférons nous y arrêter, car un bateau est en vue. Fort intéressés par le travail de l’éclusière. nous observons Thiphaine, une jeune étudiante de 18 ans qui exerce ce job pendant une partie de ses vacances d’été. Sa maman, Sylvie, lui tient compagnie une partie de la journée. Nous discutons ensemble une bonne heure et en apprenons toujours un peu plus sur la vie locale. Le mari de Sylvie est agriculteur et la famille, composée de trois enfants, vit dans un petit village proche. La période caniculaire s’avère bien préoccupante pour les cultures et le bétail. Mais Sylvie, d’un tempérament optimiste, garde le moral ! Finalement, Edouard se propose pour tourner la manivelle et prend ainsi quelques poses pour immortaliser l’éclusier du Canal du Nivernais.

Et maintenant, on vous embarque pour un petit tour au fil de l’eau ! 

 

1 Commentaire

  1. Canteloup Jean-robert

    Superbes photos, merci beaucoup !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :