Playa del Carmen la colorée – Episode 5

Matin mouvementé à Playa del Carmen

Alors que nous prenons notre petit déjeuner, nous entendons tout-à-coup un craquement. Et nous voyons, de notre fenêtre, le poteau en bois, chargé de fils téléphoniques, tomber au beau milieu de la chaussée. Heureusement, il n’y aucun dommage matériel à déplorer si ce n’est une coupure d’Internet pendant un bon moment. En début d’après-midi, tout rentre dans l’ordre. Mais nous avons désormais l’oeil attiré par les fils. Et quand nous partons pour une balade de Playa del Carmen, nous remarquons, en effet, que de nombreux fils sont suspendus le long des habitations. Vous vous en rendrez vite compte en découvrant les photos de ce jour.

Des habitations aux couleurs chatoyantes

Nous avions eu un premier aperçu des habitations de Playa del Carmen lors de notre première promenade, le jour de notre arrivée. Aujourd’hui, nous prospectons un peu plus loin. Nous sommes étonnés de la variété des maisons. Les constructions sont souvent très différentes, selon les quartiers. La plupart affiche des façades aux couleurs vives. Une végétation généreuse et luxuriante complète agréablement l’ensemble. De rue en rue, notre balade se prolonge pendant trois bonnes heures : nous ne voyons pas le temps passer !

 

Ce n’est pas la pleine saison des fleurs mais nous avons le plaisir d’en découvrir quelques-unes qui se déploient le long des façades. Elles ajoutent  délicieusement leur note de fraîcheur !

Un véritable musée en plein-air

Nous nous trouvons subitement face à un mur très particulier. En effet, pendant plusieurs week-ends, des artistes mexicains se sont succédés pour peindre leur oeuvre sur les trois murs d’enceinte d’un établissement. Le résultat est vraiment spectaculaire ! Nous avons l’impression de déambuler dans les allées d’un musée. Les inspirations sont multiples : la mer et ses poissons, la mort ainsi que des personnages surréalistes surgissent des murs dans une explosion de couleurs ! C’est tout simplement magnifique !!! Et ce qui est génial, c’est que c’est accessible à tous !

Et si on se mettait à rêver…

Avec toutes ces images dans la tête, nous atteignons un lieu de construction. Il s’agit d’une future résidence à quelques minutes de la mer. Edouard, qui a longtemps exercé comme plâtrier, ne peut s’empêcher de fureter près du chantier. Sans parler un mot d’espagnol, il parvient à obtenir l’autorisation de le visiter. Munis de casques, nous sommes même accompagnés d’une charmante guide, Carine, qui fait de grands efforts pour nous expliquer l’agencement des futurs logements. Et l’on se prend à rêver… Et si l’on osait faire un grand saut dans l’inconnu en choisissant le Mexique comme nouveau lieu de résidence …. En effet, après une semaine sur place, on commence à se demander comment on va pouvoir repartir ? Et puis la présence et l’accueil si chaleureux de Julien et Tania vont tellement vite nous manquer ! Pour l’instant, nous rêvons et c’est tellement important !!!

« JE VOUS SOUHAITE DES RÊVES A N’EN PLUS FINIR ET L’ENVIE FURIEUSE D’EN REALISER QUELQUES-UNS ! »     Jacques Brel

                                                                                                                                    

 

 

      

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :