Notre découverte de Playa Del Carmen – Episode 3

Playa del Carmen, notre destination finale

C’est à Playa del Carmen, station balnéaire, située sur le littoral de la Mer des Caraïbes, que nous posons enfin nos valises. Avant d’y parvenir, nous empruntons, depuis l’aéroport de Cancun, la route principale qui trace à travers la forêt semi-tropicale. La circulation est très dense, la vitesse pas vraiment limitée. On se double, on se klaxonne.  Parfois, c’est l’accrochage : une femme avec un tout petit bébé dans les bras est à côté de sa voiture, au milieu de la chaussée : elle vient de percuter le véhicule qui la précédait. Heureusement plus de peur que de mal ! Notre chauffeur, un ami de Julien et Tania, ne se formalise pas de cette circulation frénétique et nous conduit sans problème jusqu’à l’endroit où nous allons loger. L’intérieur de la résidence est très imprégné par la décoration d’inspiration Maya. Pour nous, le dépaysement est total et la journée ne fait que commencer !

Playa del Carmen et le Parque de la Ceiba

Rien de tel qu’une petite balade pour faire connaissance avec les lieux ! En face de notre appartement, se situe le Parque de la Ceiba. C’est un parc très luxuriant avec une végétation particulièrement tropicale : beaucoup de palmiers verts s’y déploient, tels des soleils ! Des oiseaux inconnus, des écureuils et de petits lézards se nichent et se déplacent dans ce milieu protégé. Des senteurs nouvelles, des sons différents, des plantes et arbres exotiques : quel contraste avec les forêts vosgiennes que nous venons de quitter et qui entrent peu à peu dans la saison automnale ! Nous sommes impressionnés par les racines des arbres qui s’entremêlent à même la terre et qui nous évoquent de véritables oeuvres d’art.

Playa del Carmen, une ville tout en contraste

Nous avons la chance de faire nos premiers pas dans la ville accompagnés par deux connaisseurs car Julien et Tania vivent depuis plusieurs années dans la ville mexicaine. Playa del Carmen est partagée en trois secteurs : la zone hôtelière qui se concentre le long de la mer, avec ses hôtels, ses restaurants et ses boutiques luxueux, la zone résidentielle, sous surveillance, conçue essentiellement pour des investisseurs étrangers et la ville mexicaine, avec une architecture simple.

Playa del Carmen, premier aperçu 

De nombreuses petites échoppes de restauration ou de commerce se succèdent dans les rues que nous parcourons. Sur le chemin surgissent deux cireurs de chaussures qui travaillent là, sur le trottoir. Nous croisons également Augustin, jeune peintre mexicain : il décore des assiettes, sans modèle, d’une façon remarquable ! D’immenses peintures murales ornent les façades de grands immeubles. Le temps est particulièrement chaud et orageux : nous suons à grosses gouttes ! Et nous ne sommes guère étonnés de voir circuler des motos tirant des chariots chargés de grosses bouteilles d’eau. Nous prenons quelques photos mais nous nous imprégnons surtout de toute cette ambiance si étonnante !

Playa del Carmen et sa cuisine locale

Julien et Tania nous font découvrir quelques plats locaux dans un restaurant qu’ils fréquentent. Ainsi, nous goûtons à la sopa de lima, une soupe composée de tortillas, citrons, poulets et oignons. Nous découvrons aussi les fajitas, à base de poivrons, oignons, tomates et poulet. Quant au burrito, il se compose d’une tortilla de farine de blé garnie de divers ingrédients tels que de la viande de bœuf, des haricots, des tomates, des épices, du piment et de l’oignon

Pour un autre repas, nous nous dirigeons vers un restaurant de poissons et fruits de mer. Là nous dégustons la sopa de Camaron, une soupe à base de crevettes et le ceviche, un plat constitué de poisson, crevettes, tomates et avocats, le tout accompagné par les totopos, sortes de petites chips : un vrai régal !!!

Playa del Carmen et les amis

Julien nous l’a souvent répété : la vie mexicaine, c’est avant tout une grande convivialité, un sens de l’accueil, beaucoup de générosité et l’esprit de fête ! En quelques années, Julien a fait connaissance avec de nombreux amis mexicains ! Nous avons la chance d’avoir pu rencontrer quelques-uns d’entre eux au cours d’une soirée. Patricia, Nicksel, Alex et Herman, quatre mexicains, sont, eux aussi, en activité dans le tourisme, tout comme Julien et Tania. Même si notre vocabulaire espagnol est bien limité, nous avons passé un excellent moment en compagnie de cette joyeuse troupe !!!

Un grand Bonheur que de voir ses enfants heureux !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :