Mésaventures de voyage – Episode 11

La santé, un élément essentiel à la réussite d’un voyage

Avant de partir pour le Mexique, nous effectuons une visite chez le docteur et chez le dentiste. Nous prenons dans nos valises quelques médicaments notamment  en vue de traiter la Tourista. Nous souscrivons une assurance personnelle internationale en choisissant la plus complète : soins, hospitalisation, rapatriement, assurance individuelle et responsabilité civile… Et  nous partons donc confiants vers ce beau pays du Mexique !

Welcom in Mexico !

Quand la santé laisse à désirer dans un pays étranger

Hélas, pour mon premier bain, sur la plage de Playa del Carmen, une vague-rouleau me fait chavirer, une autre me submerge de nouveau. Et je ressors de l’eau un peu sonnée ! Dès le lendemain, je commence à avoir mal à l’oreille. C’est ainsi qu’en compagnie de Julien, mon fidèle traducteur, j’effectue ma première consultation médicale mexicaine. Le cabinet du docteur se situe à quelques centaines de mètres de notre appartement. La salle d’attente est à l’air libre, quelques sièges sont disponibles. Une chance, nous sommes les premiers. Julien frappe à la porte pour se signaler. la doctoresse nous fait entrer et m’examine : effectivement j’ai une infection à l’oreille qu’il faut traiter avec antibiotiques et anti-inflammatoires. Nous réglons le prix de la consultation 45 pesos (traduisez environ 2 euros) et nous allons chercher les médicaments à la pharmacie qui se situe juste à côté. Un air de musique mexicaine nous accueille : y’ a pas à dire, c’est plutôt sympa de se soigner ici !

Mais l’histoire ne s’arrête pas là !

Après notre belle journée à Akumal, je rentre, bien sûr fatiguée mais surtout je ne me sens pas bien du tout : forte fièvre, mal d’estomac, vomissements, diarrhée… Bref, la totale ! J’essaie de prendre les médicaments apportés de France pour me soulager mais deux nuits et une journée passent et je souffre toujours autant. Cette fois-ci, mon état semble plus préoccupant que pour l’épisode précédent : je n’ai pas pu m’hydrater pendant plus de 36 heures. Je décide de contacter l’assurance internationale car j’ai bien peur d’être obligée de passer par l’hôpital. Confiante, j’appelle au numéro de l’assistance. En effet, c’est elle qui indique aux assurés les lieux où se soigner. Plusieurs personnes se succèdent : certaines parlent un français difficile à comprendre. On me passe d’un service à un autre. On me promet de me transmettre un numéro de dossier qui doit me permettre de débuter les soins mais rien n’arrive… Je suis fatiguée, excédée et en colère devant un tel manque d’ accompagnement ! Finalement nous partons en taxi vers l’hôpital local.

taxi Playa del Carmen

En taxi vers l’hôpital local

Consultation à l’hôpital

Mais pour rencontrer un médecin, l’assurance doit transmettre mon nom au secrétariat. Et nous voilà repartis dans des échanges téléphoniques de plus en plus ubuesques. Pendant encore une bonne demi-heure, mon téléphone passe de mes mains à celles de mon fils puis à celles de la secrétaire pour essayer de faire comprendre cela à l’assurance… Vais-je pouvoir être enfin examinée par un médecin ??? Finalement oui ! Mais je dois régler les frais d’avance. Ceux-ci feront l’objet d’un contrôle de l’assurance par un médecin expert qui validera ou non le remboursement futur, avec tout de même une franchise de 30 euros. Le médecin me diagnostique une bonne gastrite et une infection aux deux oreilles, cette fois-ci.  La consultation s’élève à 800 pesos (environ 37 euros). Pas besoin d’hospitalisation pour la déshydratation dont les soins peuvent se gérer à la maison : ouf !

Petite forme

Au moment où j’écris cet article, j’ai encore une petite forme. Je parviens à me réalimenter peu à peu mais mon estomac reste encore bien douillet. En tout cas, je ne suis pas près d’oublier la façon vraiment cavalière avec laquelle l’assurance internationale m’a accompagnée pendant cet épisode douloureux. Même à moitié mourant, il faut obtenir, avec grande difficulté, l’autorisation de se soigner : c’est un comble ! Heureusement que Tania et Julien nous ont accompagnés à l’hôpital et permis de gérer au mieux cette aventure ! Gare à la facture téléphonique à notre retour de voyage, car toutes les conversations téléphoniques se sont déroulées en dehors du Mexique….  Eh ! Oui ! C’est aussi cela, l’Aventure mexicaine !!! Et dans le même temps, nous avons dû faire opposition sur la carte bancaire d’Edouard, introuvable dans nos affaires à ce jour. Ce n’est pas cela qui va entamer notre bonne humeur ! Mais on se promet que si on revient, on prend d’abord des cours d’espagnol pour gérer de façon plus sereine de telles mésaventures et on change d’assurance, c’est sûr !

Playa del Carmen

Une petite pause bien méritée sur notre balcon

Playa del Carmen

Hasta pronto, amigos !

 

4 Commentaires

  1. Edwige ANTOINE

    Ouf ! Rassurée aussi pour vous ! Une bonne cure de charbon végétal pour nettoyer puis de philaromal pour refaire la flore intestinale en rentrant et ça repartira comme avant 🙂
    Un grand merci pour tous ces partages de votre belle aventure et au plaisir de se revoir !
    Gros gros bisous du coeur à vous 2,
    Edwige

    Répondre
  2. serge

    Eh bien….Tout finit bien pour ta santé,heureusement..
    Nous suivons votre séjour au Mexique…, super… !
    Continuez à nous faire rêver.
    Bonne continuation.
    Bisous à vous tous.
    Serge et Claudine

    Répondre
  3. larose

    Un petit coucou de Martine et Jean-Claude pour vous dire que tout va bien.
    Nous vous suivons dans votre voyage et nous espérons que Christine va mieux !
    A bientôt !
    Profitez-en bien car ici il ne fait pas chaud…

    Répondre
  4. Marie

    Hé ! Bien ! Quel soulagement !!! Tout s’arrange pour finir, mais j’imagine le stress et les souffrances. Bisous à tous

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :