Mangeoire confectionnée par Edouard et plébiscitée par les oiseaux !

Mangeoire entièrement végétale

Dès que la période de grand froid arrive, nous nous empressons d’installer des mangeoires près de notre maison. Pour nourrir les oiseaux, nous y déposons essentiellement des graines de tournesol.
Les volatiles arrivent souvent en grand nombre sur notre terrasse. Nous en avons déjà décompté une quarantaine en un seul jour. Edouard a pris beaucoup de plaisir à les photographier. Nous vous invitons à mieux les reconnaître en observant le diaporama suivant :

Les plus familiers sont, sans hésitation, le rouge-gorge, les mésanges bleues et les mésanges charbonnières. On les aperçoit à toute heure de la journée. Le rouge-gorge, habituellement solitaire, n’hésite pas à voleter au-dessus d’Edouard lorsque celui-ci approvisionne les mangeoires.

Le gros bec dénommé aussi « casse-noyaux » est capable de casser la coquille d’une noix, de briser un noyau de cerise ou d’olive. En hiver, il préfère se nourrir des graines de tournesol, déposées dans les mangeoires. Tout comme le pic épeiche, il se montre particulièrement craintif . Il faut s’armer de patience pour observer et photographier ces volatiles. Quant aux verdiers, ils peuvent devenir bagarreurs pour s’accaparer la mangeoire. Les pinsons du Nord, de passage dans notre région, arrivent en bande et se tolèrent plutôt bien. Ils picorent les graines, tombées à terre. Les merles très friands de fruits (nous leur donnons des pommes, par exemple) se disputent allègrement mais s’éclipsent dès qu’arrivent l’étourneau ou la grive.

En hiver, il est très important de nourrir tous ces oiseaux. En effet ceux-ci perdent, pendant la nuit, une grande partie des réserves accumulées pendant la journée. Attention à placer les mangeoires à proximité de branches ou de buissons ! Tous ces petits compagnons s’en serviront comme perchoirs tout autant que comme abris. Ne l’oubliez pas : un prédateur n’est jamais bien loin ! Evitez donc de placer une mangeoire à découvert pour ne pas mettre inutilement les oiseaux en danger.

1 Commentaire

  1. Zebrina

    Alors la chapeau à l’artiste, c’est très beau et je dirai même très design pour les bébêtes qui volent……..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :