Escale à Vermenton – Etape 4

Vermenton, son camping et sa plage 

Après avoir parcouru environ 80 kilomètres depuis Châtillon sur Seine, nous atteignons Vermenton, petite bourgade, au bord de la Cure. C’est sur cette rivière qu’a commencé à se développer, pendant trois siècles, le flottage, une activité qui a généré le Canal du Nivernais. Mais nous reviendrons sur cette histoire par la suite. A cette heure, nous nous installons dans le Camping Les Coulommières, aménagé autour d’arbres magnifiques ! Le lieu est calme et champêtre : nous allons, c’est sûr, y passer un excellent séjour !

Hélas, en fin de journée, plusieurs familles débarquent et s’installent à côté de notre emplacement. Tout ce petit monde se comporte de façon très « sans-gêne »… Quel dommage de troubler ce lieu si harmonieux ! Le lendemain, nous emportons notre table, nos deux chaises et nos victuailles pour prendre notre petit-déjeuner, au bord de l’eau, loin de nos bruyants voisins. Quelle merveilleuse idée ! Nous savourons ce moment de calme et de sérénité !

Quand nous retrouvons ces mêmes lieux en début d’après-midi, l’ambiance est bien différente ! Des vacanciers ainsi que de nombreux habitants de la région ont investi la pelouse. Une petite plage aménagée, à la baignade surveillée, ainsi qu’une location de canoës font la joie de estivants. Ambiance  familiale et bon enfant qui sent bon la douceur de vivre !

Flânerie dans Vermenton

Jouxtant le camping, plusieurs parcelles de terre forment un jardin familial qui, hélas, souffre des températures de cet été particulièrement caniculaire !

Par un sentier aménagé le long de la Cure, nous parvenons au lavoir, situé à quelques pas du port de plaisance. Le bâtiment entièrement restauré que nous découvrons, fleuri et sous le soleil, nous enchante !

Nous flânons le long des ruelles. L’église avec sa flèche en ardoises, se dresse au milieu des maisons bourguignonnes, aux tuiles rouges. Puis à l’extrémité de la bourgade, nous empruntons un chemin fait de cailloux et nous entrons dans le Parc des Iles. Ici, la Cure et ses eaux fraîches et claires s’écoulent tranquillement au rythme du tumulte des petites cascades. Elles cernent ce lieu de détente et créent plusieurs îlots dans un magnifique espace vert ombragé.

Il est temps de retrouver notre caravane ! Ouf ! Nos voisins bruyants sont repartis !!! Nous fêtons l’évènement en concoctant un savoureux repas, accompagné des bons vins locaux. Y’a pas à dire : elle est belle, la vie au grand air !!!

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :